07
Abr
08

7 avril: l’ours en peluche de Pierre Guyotat

« Une nuit, je m’éveille en sursaut dans le petit lit de ma chambre, mon ours en peluche gris, posé sur le lit d’à côté prévu pour la naissance de mon frère, me regarde : la lumière du réverbère du quai, et de la Lune, qui filtre au volet, fait briller ses yeux de verre ; l’ami devient ennemi. Cris, halètements, tremblements. Notre mère vient me prendre dans ses bras, puis dans leur lit, me dépose entre elle et mon père qui dort entre deux accouchements en montagne. Je reste plusieurs nuits dans ce qui chauffe et sent comme le saint des saints.
L’ours, même caché dans le fond de l’armoire et gardé pour le frère à naître, ne cesse de me faire peur, comme le témoin d’une phase archaïque périmée de ma toute petite vie, que je rejette déjà – tout ce qui est passé est inconscient, donc nul et non advenu -, le témoin muet de mes balbutiements, et de mes pratiques, et de mes rêves aussi, de mes petites prières nocturnes, le sourd-muet qui veut toujours en savoir plus. Est- ce aussi la découverte que les animaux nous jugent, nous, qui les chassons, qui les capturons, les tuons ? »

Pierre Guyotat, « Formation »

Anuncios

1 Response to “7 avril: l’ours en peluche de Pierre Guyotat”


  1. septiembre 17, 2014 en 9:13 am

    For the reason that the admin of this website is working, no uncertainty
    very quickly it will be famous, due to its feature contents.


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s


Autor/Auteur

DIEGO VECCHIO, Buenos Aires, 1969. Reside en Paris desde 1992.

Publicó "Historia calamitatum" (Buenos Aires, Paradiso, 2000), "Egocidio: Macedonio Fernández y la liquidación del yo" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2003), "Microbios" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2006) y "Osos" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2010).

Contacto: dievecchio@gmail.com

abril 2008
L M X J V S D
« Mar   May »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A %d blogueros les gusta esto: