10
Sep
08

10 septembre: Karina et rebecca, “Moi, je dors avec nounours dans mes bras”, 1964

Moi je dors avec nounours dans mes bras
Chaque soir je lui parle tout bas
Je lui raconte tous mes petits chagrins
Et je m’endors sans plus penser à rien
Le matin c’est moi qui le réveille
Et malgré qu’il fait la sourde oreille
Je l’aime autant que maman et papa
Moi je dors avec nounours dans mes bras.

Nounours c’est ma mascotte à moi
C’est mon copain des jours de joie
Je ne sais pas expliquer ça
La nuit j’ai peur s’il n’est pas là.

Moi je dors avec nounours dans mes bras
Chaque soir je lui parle tout bas
Je lui raconte tous mes petits chagrins
Et je m’endors sans plus penser à rien
Le matin c’est moi qui le réveille
Et malgré qu’il fait la sourde oreille
Je l’aime autant que maman et papa
Moi je dors avec nounours dans mes bras.

Quand parfois je désobéis
Quand dans ma chambre je suis punie
Il me regarde l’oeil attendri
Je sais qu’il est mon seul ami

Moi je dors avec nounours dans mes bras
Chaque soir je lui parle tout bas
Je lui raconte tous mes petits chagrins
Et je m’endors sans plus penser à rien
Le matin c’est moi qui le réveille
Et malgré qu’il fait la sourde oreille
Je l’aime autant que maman et papa
Moi je dors avec nounours dans mes bras.

Bonsoir nounours

Anuncios

2 Responses to “10 septembre: Karina et rebecca, “Moi, je dors avec nounours dans mes bras”, 1964”


  1. julio 18, 2013 en 5:21 pm

    I’ve read some excellent stuff here. Certainly worth bookmarking for revisiting. I wonder how so much effort you place to make this sort of fantastic informative website.


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s


Autor/Auteur

DIEGO VECCHIO, Buenos Aires, 1969. Reside en Paris desde 1992.

Publicó "Historia calamitatum" (Buenos Aires, Paradiso, 2000), "Egocidio: Macedonio Fernández y la liquidación del yo" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2003), "Microbios" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2006) y "Osos" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2010).

Contacto: dievecchio@gmail.com

septiembre 2008
L M X J V S D
« Ago   Oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A %d blogueros les gusta esto: