20
Dic
08

20 décembre: arrivée d’un nouveau cochon à la collection

dsc00890

INV-2008-1

Don: Philippe.

Anuncios

9 Responses to “20 décembre: arrivée d’un nouveau cochon à la collection”


  1. 1 Theodora
    diciembre 21, 2008 en 12:54 pm

    Ah???Il y en avait d’autres? Où? Ensevelis sous les ours? Et que vient faire dans la ménagerie un cochon?
    Pffffffffff

  2. 2 soloosos
    diciembre 21, 2008 en 1:06 pm

    Chère Théodora

    Au milieu de la crise, soloosos donne l’exemple, en diversifiant son portefeuille animalier. Dans le contexte actuel de récession, c’est trop risqué de placer tout son capital dans un même animal. D’où l’ouverture du marché à d’autres personnages, comme les grenouilles et les cochons (qui ont, comme vous le savez, d’incontestables talents poétiques).

  3. 3 ourson
    diciembre 21, 2008 en 7:32 pm

    Je crois plutôt qu’il faut, en ces temps de crise, se recentrer sur des valeurs sûres qui ne risquent pas de poser des problèmes. Le danger réside justement dans la dispersion. Je conseille donc à Soloosos de revenir à ses fondamentaux, c’est-à-dire, l’ours.

  4. 4 Anabear
    diciembre 22, 2008 en 2:06 pm

    Je suis parfaitement d’accord, mais,alors, parfaitement d’accord!!!!!!!!!!!!
    Revenons à nos…ours!

  5. 5 philippe
    diciembre 24, 2008 en 12:09 am

    Ce consOURSvatisme m’ettone. Pardonnez mon ignorance et prêtez-moi une naïveté toute bienveillante mais lequel d’entre vous est assez pointu en phylogénèse pour affirmer qu’aucun pont génétique n’existe entre ces deux espéces 5ours et cochon)

    Les ours seraient-ils les seuls animaux à ne pas manger comme des porcs ?, à baiser comme des gorets ? ou geuler comme des truies ?

    Je n’ai, en l’occurence aucune espèce d’attachement militant à la race porcine mais je trouve votre exclusion quelque peu catégorique, idéologique et au final, très peu bear-attitude.

    Cochon qui s’en dédit, ici.

    Philippe

  6. 6 soloosose
    diciembre 24, 2008 en 10:11 am

    C’est vrai! Enfin quelqu’un qui parle de manière scientifique et qui ne se laisse pas aller aux idéologies sectaires animalières, nouvel avatar de l’âme totémique et primitive (Cf. Sigmund Freud, Totem und Tabu, 1913, de nombreuses traductions en français et en espagnol)… Il y a des ponts génétiques entre les espèces. L’ours, la grenouille et les cochons, sans oublier les éléphants et les poussins, sont frères! L’homme (qui au fond est l’enfant) descend de l’ours en peluche!

  7. 7 Anabear à propos de ménageries incestueuses et incongrues
    diciembre 24, 2008 en 2:20 pm

    Un ours est un être délicieux et raffiné qui ne dit jamais le verbe “b…” si vulgaire…
    Une ourse peut avoir des rapports amicaux avec un poussin, un éléphant, une grenouille à la rigueur, mais plus jamais un porc : une seule tentative s’est soldée par un échec total.
    Sans être sectaire je n’aime pas mélanger les “c(t)o-(r)chons” et les…magnifiques oursons.

  8. 8 soloosos
    diciembre 24, 2008 en 2:32 pm

    Oh là là! ça commence à devenir houleux le débat trans-génétique et trans-totémique! Restons calmes! Et pour éviter tout problème ce soir, que personne ne mange ni de cochon ni d’ours ni d’éléphant ni de poussin ni de grenouille ni de capon ni de dinde! Repas végétarien dans le menu! Trinquons! Joyeux Noel! Feliz Navidad!

  9. 9 Anabear a todos los osos
    diciembre 24, 2008 en 2:49 pm

    Deseo una nochebuena feliz a todos los ositos de la tierra !


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s


Autor/Auteur

DIEGO VECCHIO, Buenos Aires, 1969. Reside en Paris desde 1992.

Publicó "Historia calamitatum" (Buenos Aires, Paradiso, 2000), "Egocidio: Macedonio Fernández y la liquidación del yo" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2003), "Microbios" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2006) y "Osos" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2010).

Contacto: dievecchio@gmail.com

diciembre 2008
L M X J V S D
« Nov   Ene »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A %d blogueros les gusta esto: