11
May
09

11 mai: “Les siamoises” dans Brèves

IMG_0001IMG

De nos jours, il ne reste qu’une seule photo prise à Moscou. On y voit la place Komsomolskaya, couverte de neige et déserte, un soir de février à la tombée de la nuit. Au milieu, il y a un manteau. Quatre bras, quatre jambes, deux têtes en sortent. Il ne s’agit pas d’un monstre, ni d’un ange noir posé sur la neige. Ce sont Irina et Marina Konstantinovna Pirogov, le jour de leur retour à la capitale, quelques années après leur déportation sur les bords de la mer de Barents.
Elles auraient pu être deux adorables jumelles. Or, comme leur père était un Ukrainien mesurant dans les deux mètres et leur mère une Caucasienne de petite taille —pour ne pas dire naine—, l’utérus garda trop à l’étroit ces deux êtres qui héritaient, hélas !, de la corpulence paternelle. Ainsi, à quelque étape de leur développement, au deuxième ou troisième mois peut-être, leurs deux pelvis se soudèrent pour ne plus jamais se dessouder.
Deux est Un.

Traduction: Bernardo Schiavetta.

Anuncios

0 Responses to “11 mai: “Les siamoises” dans Brèves”



  1. Dejar un comentario

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s


Autor/Auteur

DIEGO VECCHIO, Buenos Aires, 1969. Reside en Paris desde 1992.

Publicó "Historia calamitatum" (Buenos Aires, Paradiso, 2000), "Egocidio: Macedonio Fernández y la liquidación del yo" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2003), "Microbios" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2006) y "Osos" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2010).

Contacto: dievecchio@gmail.com

mayo 2009
L M X J V S D
« Abr   Jun »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A %d blogueros les gusta esto: