15
Feb
13

15 février: L’atelier de l’œuvre

img0000001959_000319_006_00_4

L’atelier de l’œuvre:

dessins italiens de Raphaël à Tiepolo.

16 février 2013 – 12 mai 2013

Musée Fabre

39 Boulevard Bonne nouvelle, 34000 Montpellier

Commissaire de l’exposition: Eric Pagliano

Le parcours de l’exposition

Une œuvre d’art est le dernier acte d’une suite d’études graphiques. Le parcours de l’exposition en est le reflet. Cinq actes en (re)constituent la trame, cinq temps correspondant au travail du dessinateur concevant une peinture ou un tout autre objet. L’objectif : montrer des processus d’étude généraux et redonner au mot dessin sa dimension de projet qui était contenue lorsque ce terme s’écrivait jusqu’à la fin du XVIIIe siècle dessein. Depuis, le petit e est tombé : les deux sens ont été distingués à travers deux orthographes différentes. Et de document préparatoire qu’il était, le dessin sans e est devenu œuvre d’art à part entière alors qu’il n’en était que la promesse.

Les focus

Ce rôle de moteur conceptuel est développé par l’entremise de huit focus disséminés dans l’espace de l’exposition au sein desquels sont regroupés, lorsque cela a été possible, l’ensemble des dessins formant le dossier préparatoire – appelé également génétique – d’une œuvre d’art. L’enjeu : donner à voir à travers ce regroupement des processus particuliers d’étude, des méthodes de travail, des recherches graphiques propres à un dessinateur en retraçant un cheminement fondé sur la confrontation des éléments formant ledit dossier.

Les dispositifs d’étude

Les processus d’études graphiques sont complexes. C’est la raison pour laquelle a été élaboré un outil visuel cognitif cartographiant l’ensemble des dessins formant le dossier génétique d’une ou plusieurs œuvres en cours de création. Son mode de présentation est comparable à un atlas. L’ensemble du dossier se trouve visualisé sur un pan de mur ; une seule oeillade suffit pour l’appréhender. Ces assemblages d’images sont appelés des dispositifs d’étude. Trois ont été réalisés pour cette exposition. A chaque fois, il s’est agi de reconstituer des itinéraires génétiques en usant des possibilités offertes par le montage des reproductions et le jeu des associations qui s’en suit. Ils prennent la forme à la fois d’un tableau de bord – toutes les données matérielles y sont présentées résultant d’un choix critique – et d’une table d’opération – le montage proprement dit qui assure l’articulation des éléments entre eux et qui permet de créer du sens à travers l’utilisation d’un médium particulier ayant valeur de connecteur. Il s’agit de bandes colorées repositionnables et réversibles en papier japonais : elles traversent les motifs, les isolent, les associent, les combinent entre eux. Grâce à leur positionnement, il a été possible de mettre en lumière des processus, des manières de faire, des procédés de reprise et de transfert.
P1000007P1000017

Anuncios

5 Responses to “15 février: L’atelier de l’œuvre”


  1. mayo 4, 2013 en 7:04 pm

    I am really impressed along with your writing talents and also with the format for your blog.

    Is that this a paid theme or did you customize it your self?

    Either way keep up the excellent quality writing, it is uncommon to peer a great weblog like this one these days.
    .

  2. mayo 4, 2013 en 7:07 pm

    Hi, just wanted to say, I loved this blog post. It was practical.
    Keep on posting!


Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s


Autor/Auteur

DIEGO VECCHIO, Buenos Aires, 1969. Reside en Paris desde 1992.

Publicó "Historia calamitatum" (Buenos Aires, Paradiso, 2000), "Egocidio: Macedonio Fernández y la liquidación del yo" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2003), "Microbios" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2006) y "Osos" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2010).

Contacto: dievecchio@gmail.com

febrero 2013
L M X J V S D
« Ene   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

A %d blogueros les gusta esto: