18
Nov
13

Lundi 16: Le Terrier d’Astérion

Ours

Diego Vecchio

L’Arbre Vengeur

“Une foule compacte lui barrait le passage, composée de parents sur les visages desquels on pouvait reconnaître, d’un simple coup d’œil, les stigmates du manque de sommeil que, depuis quelques mois, Estrella Gutiérrez avait pris l’habitude de reconnaître sur son propre visage chaque fois qu’elle se regardait dans une glace: teint blafard, traits tirés paupière gonflées, yeux injectés de sang
Non, ce n’est pas un roman de zombie… quoique, ces parents en manque de sommeil seraient prêt à tout pour trouver une solution à ce mal qui les ronge: l’insomnie de leur progéniture. Si vous avez déjà entendu ces phrases “Maman/ papa, j’ai soif, j’ai chaud, j’arrive pas à dormir, je dois faire pipi, il y a un monstre sous mon lit, raconte-moi encore une histoire…” jusque tard, tard, si tard que vous luttez pour que vos paupières ne se ferment pas telles les portes d’un coffre-fort suisse, alors ce livre est fait pour vous.
Estrella Gutiérez fait partie de ces parents, épuisée par les insomnies répétées de son fils Vladimir. Ses ressources de “maternaline” sont à plat. Elle entre un jour dans un magasin de jouets et le vendeur l’informe de l’existence d’un jouet révolutionnaire: un ours en peluche “Gros Dodo”. 95% des parents qui l’ont essayé en sont plus que satisfait. Ni une ni deux elle se dirige vers le rayon concerné mais découvre avec désespoir que des hordes de parents zombifiés se tiennent devant des rayonnages vides. Rupture de stock. En proie aux idées les plus noires, Estrella erre parmi les rayons et trouve un petit bac d’objets qu’elle pense soldés. Au fond de celui-ci, un ours Gros Dodo. Elle jette un coup d’œil aux alentours et se dirige à toute vitesse vers les caisses. Mais la vendeuse lui explique que le bac fouillé contenait des jouets défectueux, bons pour la poubelle, elle ne peut donc lui vendre cet ours. Qu’à cela ne tienne, Estrella s’éloigne des caisses et fourre l’ours dans son sac avant de s’enfuir.
  Le soir même, la tornade enfantine rentre de l’école, dévaste tout sur son passage et refuse de s’endormir. Estrella donne alors l’ours Otto à Vladimir. Quelques minutes plus tard, n’entendant plus un bruit, elle s’endort un sourire béat au lèvres. Sauf que… Vladimir est lui, bien loin de s’endormir!
Auteur d’un premier recueil de courtes fictions originales et farfelues, aux éditions de l’Arbre Vengeur, “Microbes”, Diego Vecchio, jeune auteur argentin talentueux revient avec ce roman à l’imaginaire tout aussi foisonnant. Faisant fi des normes et des genres, les histoires se brouillent dans ce roman, les frontières aussi, l’imaginaire investissant le réel et le lecteur “adulte” retrouve son âme d’enfant! Avec humour et beaucoup de talent il nous emmène dans un monde où le Croque-Dodo règne en maître, tyran ogresque martyrisant créatures de contes et enfants! Ne résistez pas à cet étrange petit roman!
Aurélie Janssens
Anuncios

0 Responses to “Lundi 16: Le Terrier d’Astérion”



  1. Dejar un comentario

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s


Autor/Auteur

DIEGO VECCHIO, Buenos Aires, 1969. Reside en Paris desde 1992.

Publicó "Historia calamitatum" (Buenos Aires, Paradiso, 2000), "Egocidio: Macedonio Fernández y la liquidación del yo" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2003), "Microbios" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2006) y "Osos" (Rosario, Beatriz Viterbo, 2010).

Contacto: dievecchio@gmail.com

noviembre 2013
L M X J V S D
« Oct   Dic »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A %d blogueros les gusta esto: